La Réunion veut accélérer son développement touristique

L’Ile de la Réunion Tourisme s’est engagé avec la Région Réunion et Atout France dans un contrat de destination de trois ans. Une démarche qui doit permettre d’accueillir, à terme, plus de 625000 touristes par an.

Accélérer son développement touristique, et stimuler son internationalisation : tels sont les enjeux pour l’île de La Réunion, visiblement décidée à booster son tourisme. L’Ile de La Réunion Tourisme (IRT) vient en effet de signer un contrat de destination avec la Région Réunion et Atout France, afin d’atteindre ces objectifs.

Le contrat de destination doit permettre d’accueillir, à terme, plus de 625 000 touristes par année, avec une orientation de plus en plus internationale de la fréquentation, indique un communiqué. Plusieurs éléments devraient soutenir la destination dans la concrétisation de ces objectifs. D’abord, “une dynamique d’investissements hôtelier” qui devrait aboutir à la création de 1500 lits supplémentaires. Ensuite, une diversification de la desserte aérienne, et enfin une augmentation du chiffre d’affaires généré et des emplois au sein de la filière touristique locale.

Des éléments qui coïncident avec le Schéma de Développement et d’Aménagement Touristique de La Réunion. Plusieurs volets d’action seront mis en place, concernant le marketing et la promotion, les dispositifs d’observation et de qualité d’accueil, ainsi que l’ingénierie et le développement, annonce également le communiqué, qui précise que dans le cadre de ce contrat de destination, “les 1600 entreprises touristiques du territoire pourront bénéficier de démarches pilotes en matière de formation et d’appui à l’innovation. »

Un programme de certification pour les pros

Cette annonce intervient alors que Susan Soba vient de prendre la tête de l’IRT. « le challenge (sera) d’augmenter les dépenses touristiques. Ce qui est bon pour l’économie réunionnaise. L’IRT doit participer et être au service de l’industrie touristique locale”, déclarait-elle lors de sa prise de fonctions. “La Région Réunion a fait du tourisme un axe prioritaire de sa politique de développement économique. Ce secteur d’activité est l’un des piliers du tissu économique local”, souligne par ailleurs le communiqué annonçant la signature du contrat de destination.

A noter que l’IRT a lancé à l’attention des professionnels du tourisme un programme de certification inédit de quatre mois de formation en ligne associant webinaires, quizz et modules d’approfondissement, avec à la clef un éductour “expérientiel” en 2020 et une certification.